Le luxe et la maroquinerie française

C'est toute l'élégance made in France qui se retrouve dans la maroquinerie française. Fer de lance du luxe, partout dans le monde les collections de ces grandes marques font la une des magazines de mode. A leurs côtés de plus jeunes marques comme Masha Keja qui s'inscrivent dans la lignée de cette maroquinerie de luxe française. Une relève dynamique qui apporte un souffle nouveau tout en mettant au goût du jour certaines anciennes traditions. 

Masha Keja

Marque éponyme sa créatrice d'origine russe a travaillé plus d'une dizaine d'années auprès de grandes marques de la maroquinerie française. En 2009 elle décide à son tour de proposer des collections aux lignes sobres et modernes pour les femmes et aussi quelques modèles pour les hommes. Dans son travail se reflète ses racines slaves mais aussi tout l'héritage d'une maroquinerie française séculaire. C'est dans ce domaine que Masha Keja peut le plus exprimer tout son amour pour le design, pour les belles matières, les couleurs etc... La maison Masha Keja représente très bien cette nouvelle mouvance actuelle qui allie avec perfection la mode urbaine et des techniques anciennes comme la cannetille. Cette broderie de fils de métal qui apporte une touche raffinée à ses collections. Il reste quasi plus qu'un atelier en France qui perpétue encore ces gestes qui demandent de la précision, de la patience mais également tout un savoir-faire. Le luxe permet aujourd'hui encore de transmettre de cet héritage qui malheureusement doucement se perd.

Un savoir-faire séculaire

La France comme la plupart des pays possèdent un savoir-faire ancien dans l'aritsanat qui petit à petit s'oublie. C'est pourquoi il est important que des créatrices telles que Masha Keja permettent la sauvegarde de ces techniques en les intégrant tout simplement dans leurs collections. Un hommage de cette relève qui défend de belles valeurs, l'artisanat, la qualité des matières ainsi qu'un savoir-faire.